jeudi 29 décembre 2016

Réflexions sur le travail collaboratif modèle-photographe

Il ne vous a pas échappé que je travaillais régulièrement avec des modèles pour mes séances.

Une des grandes difficultés pour moi est la prise de contact et susciter l’intérêt des modèles. Même lors d'un appel public de la part des modèles, les refus sont fréquents et les arguments de refus ne sont sans doute que des manières polies de dire non.
Parmi celles la, on peut trouver:
- votre travail ne m'intéresse pas,
- c'est 50€ de l'heure (malgré un appel public à collaboration),
- absence de réponse,
- je ne fais pas de nu (malgré des photos très déshabillées voire vulgaire sur le compte facebook),
- ...

Il va sans dire que chacun est libre d'accepter ou non une collaboration et que la justification peut n'appartenir qu'à la personne concernée. La seule véritable obligation que je vois est de rester poli (ce qui n'est aps toujours le cas), d'abord pour des raisons de savoir vivre, le net n'autorisant pas  la vulgarité, mais également car le milieu de la photo est une petite communauté et il vaut mieux ne pas insulter l'avenir, ni sous-estimer les relations qui lient de nombreux photographes/modèles entre eux.

Cela m'amène tout naturellement à considérer ma propre façon d'envisager une réponse aux modèles qui me contactent. Il est parfois difficile de trouver un intérêt dans une demande. Et pourtant, ne pas répondre positivement peut amener à ne pas collaborer avec une personne qui par la suite, suivant son évolution pourrait vous donner envie de collaborer avec elle.

Il n'est pas rare que connaitre la personne permette de mieux envisager une collaboration. Une rencontre préalable à une vraie collaboration peut être l'occasion de franchir ce premier pas. Cela peut se faire lors d'événements public: exposition, café photos, sorties collectives, réunions de club, ...

Pour ma part, je suis assez adepte des séances de portraits collectives, comme celles qui ont donné naissance à la série "Bienvenue dans ma chambre". N'hésitez donc pas à profiter de ces événements pour venir faire connaissance.

Par ailleurs un des autres points et de savoir quel type de modèles rencontrer. Faut il ne rencontrer que des modèles/photographes confirmés (quitte à ne faire que des séances payantes). des collaborations avec des modèles usuellement intéressées par votre travail ou donner leur chance à des débutants?

Si je me réfère à des conseils sportifs, je dirai qu'il faut jouer  essentiellement de son niveau (pour conforter son savoir faire, tester de nouvelles combinaisons, ...), mais aussi jouer avec quelques adversaires de niveau supérieurs (pour tester son niveau et passer au niveau supérieur), mais également jouer avec des adversaires de niveau inférieur (pour acquérir de la confiance, faire ses gammes, anticiper le futur, ...). Pour appliquer cette vision, j'essaierai à l'avenir de faire des séances plus basiques pour conforter mon savoir technique. Plus sous forme d'ateliers que de véritable travail créatif, mais idéales pour celles/ceux qui veulent construire un book, acquérir de l'expérience. 

Enfin, je ne saurai trop encourager à travailler à plusieurs reprises avec les mêmes personnes. Si je comprends l'attrait de la nouveauté, nécessaire également pour renouveler ses centres d’intérêts et garder la motivation, travailler à multiples reprises avec un modèle/photographe en qui on a confiance, permet d'aller titiller les limites de chacun, voire de les déplacer. Sans compter que cela mène souvent vers des amitiés, ce qui à  défaut d'être utile pour votre travail photographique, enrichira votre vie personnelle!

Vos avis sur la question m'intéressent et vous pouvez laisser en commentaire vos avis/objections et lancer la discussion!

2 commentaires:

Unknown a dit…

Denis, continue dans ta recherche et technique perpétuelle...Ce monde est celui des faux-culs, de ceux ou celles qui se prennent pour des stars... Tu sais rester humble, ceux qui ont travaillé ou "collaboré" avec toi le savent, on envie tous ta passion de la perfection, ton sens du beau...Amitiés

Denis G. a dit…

Merci pour ces mots gentils, inconnu :)